Fenêtre pro : le Blog

L’isolation thermique des parois vitrées ramenée à 10%

L’isolation thermique des parois vitrées ramenée à 10%

Le crédit d’impôt alloué aux dépense d’isolation thermique des parois vitrées ne bénéficie plus que d’un taux de 10% depuis 2012. Ce taux peut être majoré à 18 % dans le cadre de la réalisation d’un bouquet de travaux.

A savoir : Dans l’habitat individuel, obtenir un crédit d’impôt pour le simple remplacement de ses fenêtres, n’est plus possible, il vous faut réaliser un “bouquet de travaux”. Si vous procédez de cette manière, vous aurez droit directement à 18 % de crédit d’impôt, soit le taux majoré. Pour l’habitat collectif, le simple remplacement de vos menuiseries vous donne toujours droit à 10% de crédit d’impôt, majorés à 18 % aux mêmes conditions (bouquet de travaux).

A noter pour 2013 : les critères de performance pour bénéficier du crédit d’impôt changent. Jusqu’au 31 janvier 2012, pour rentrer dans le cadre du crédit d’impôt vos fenêtres devaient respecter un certain niveau d’exigence concernant le coefficient de transmission thermique noté « Uw ». Cette année, les modèles ouvrant droit au crédit d’impôt devront combiner ce coefficient Uw à un autre facteur, mesurant les apports solaires de la paroi, noté Sw.

Pour les fenêtres et portes-fenêtres, il existe trois combinaisons de critères valables pour obtenir le crédit d’impôt en 2013 :

Uw ≤ 1,3 W/m².K et Sw ≥ 0,3

Uw ≤ 1,7 W/m².K et Sw ≥ 0,36. Uw ≤ 1,8W/m².K et Sw ≥ 0,32. Pour les doubles fenêtres consistant en la pose sur la baie existante d’une seconde fenêtre double vitrage renforcé, les critères sont les suivants :

Uw ≤ 1,8W/m².K et Sw ≥ 0,32. Les volets isolants

Il s’agit de volets isolants caractérisés par une résistance thermique additionnelle apportée par l’ensemble volet-lame d’air ventilé supérieure à 0,20 m².K/W.

Normes DTU

Nous rappelons à nos clients que les normes de pose des ouvertures extérieures (fenêtres, portes, en PVC ou en aluminium ont été en 2012 harmonisées avec les normes européennes.

Ce changement s'applique à tous les DTU ( un document technique unifié (DTU) est un document applicable aux marchés de travaux de bâtiment en France. Il est établi par la « Commission Générale de Normalisation du Bâtiment/DTU » dont le Centre scientifique et technique du bâtiment assure le secrétariat).

Il s'applique avec le 36.5 à l'ensemble des préconisations de pose pour tous les types de menuiserie bois, métal (acier, aluminium), PVC blanc, ainsi que les menuiseries mixtes bois aluminium.

Applicable pour les travaux neufs et la rénovation, il regroupe et reprend tous les anciens textes et, de fait, les annulent : menuiseries en bois (DTU 36.1), en aluminium avec ou sans rupture thermique (DTU 37.1 ; DTU 37.1-A1) ou fenêtres posées en rénovation (37.2), ainsi que le e-Cahier du CSTB 3521 de juillet 2005.

Concernant nos produits, à noter qu'ils répondent tous aux normes CTSB, NF et CEKAL, mais que la norme NF est devenue maintenant la seule référence exigigle dans les CCTP (le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) est un document contractuel qui rassemble les clauses techniques d'un marché public).

Enfin, pour ce qui est des nouveautés du printemps, rappelons le passage en certification CSTB pour essais thermiques du GreenSlide, avec à la clé une excellente surprise : notre GS, qui est une fenêtre coulissante rappelons-le, passe sous la barre des Uw=1.5 W/Cm2, ce qui la démontre comme étant encore plus performante en termes d'isolation que le CS 20 de chez notre concurrent Schüco, jusqu'alors champion de l'isolation. Le Greenslide devient donc le coulissant le plus isolant du marché, c'est officiel. Nous avons conscience que ces fenêtres dépassent largement la RT2012 en France, et qu'elles s'adressent dans l'immédiat aux marchés belges, allemands, suisses, luxembourgeois et néérlandais. Ce n'est qu'en 2014 que la RT France passera à ce niveau d'isolation de manière normative. Mais qui peut le plus peut le moins !

Froid, chaud ... Pensez à l'isolation thermique de vos vitrages

Il existe plusieurs types d'intercalaires thermiques améliorés dites « Warm-Edge », ou simplement intercalaire thermique, allant des profils en acier inoxydable aux combinaisons de matériaux synthétiques.

Ils ont pour avantages :

  • La basse conductivité thermique via la couche de polypropylène pour excellentes propriétés d'isolation (bonnes valeurs Uw)
  • La réduction importante de la condensation et des moisissures grâce à une parfaite symbiose du matériau plastic et de l'inox
  • Des températures plus élevées en périphérie du côté intérieur du vitrage (warm edge)
  • La réduction sensible de la circulation de l'air à proximité de la fenêtre
  • D'excellente caractéristiques optiques et une forte résistance au gaz
  • De plus ils sont facilement usinables sur les lignes de production standards

Vérandas en pièces à vivre

Le printemps est arrivé et nombreux sont ceux qui nous ont présenté leur projets de vérandas, avec pour tous ces projets un maître mot : l'isolation. Certes, nous ne sommes plus dans les années 80, où l'on montait des profils aluminium sans rupture de pont thermique (le profil est d'un bloc, donc quand ça chauffe à l'extérieur ca chauffe à l'intérieur, et inversement), ou des profils PVC qui, sans renforts acier, ont "travaillé" avec le temps, rendant les ouvrants inopérants. Les progrès faits depuis 10 ans ont permis de changer la donne, de rendre les vérandas vivables été comme hiver. Nos clients le savent bien, et envisagent leur projet comme un investissement. Avec le boom de l'immobilier, beaucoup d'entre vous se sont tournés vers les vérandas à la suite d'un calcul simple : celui d'agrandir son habitation à moindre frais. Il est vrai qu'au cours d'une vie, nombre de couples voyant arriver le dernier né, mais d'autres cas de figurent sont légion, cherchent à avoir plus d'espace à vivre dans leur habitation. Auparavant, la solution était la vente du bien, pour l'achat d'un autre plus grand, on passait d'un appartement à une maison ou d'une maison à une maison plus grande. Ou alors on agrandissait : suite à un dépôt et une acceptation du permis d'agrandissement, on surélevait ou on agrandissait. De lourds travaux donc. De lourds travaux qui étaient une solution intrinsèque mais qui ont trouvé un obstacle de taille : la hausse des prix de l'immobilier, en constante augmentation, a fait qu'un réel fossé financier s'est creusé entre les catégories d'habitation. Autrement dit, tout est devenu plus cher, et simplement, quand le prix du mètre carré s'envole, on a beau avoir déjà la propriété d'une habitation, la vendre pour avoir plus grand est devenu un investissement lourd pas toujours à la portée des moyens financiers des propriétaires. La véranda, elle, apporte une alternative simple et efficace. Simple, car elle exige peu de travaux, le gros œuvre de la maison n'est pas "touché". Simple, car en dessous de 20m2 ce qui correspond à la majorité des projets, une simple déclaration de travaux suffit. Simple, car l'investissement financier est bien moindre (comptez entre 800 et 3000 € au mètre carré) et apporte puisque le montage est fait en quelques jours une solution pérenne. Pérenne, car les vérandas, à condition de respecter des règles précises, sont devenues des pièces à vivre, agréables en été comme en hiver, et qui gardent leurs qualités isolantes et de confort au long des années. On ferme les ouvrants d'une véranda de la même façon au premier jour comme après des années : parfaitement. Et sans fuite d'air, ni d'eau, ni d'affaissement à terme. Chez FONSECA pour vous assurer un plaisir toujours égal ²de cette pièce rapportée, nous avons fait le choix de vous guider vers des vérandas aluminium à profil de rupture thermique tubulaire, plus complexes à mettre en œuvre mais avec une efficacité thermique redoutable. Nous saurons aussi vous conseiller suivant les normes inertielles et l'orientation de votre véranda - et vos exigences ! - sur les vitrages à employer. Et sur le type d'ouvrant à adopter. Un projet se fait en concertation étroite entre le client et les différents professionnels qui constituent notre métiers. Notre politique chez

Guide

Jusqu’à 25% des pertes de chaleur de votre habitation proviennent de fenêtres peu étanches.

Le prix du chauffage augmente, le prix des fenêtres baisse, leur qualité s’améliore, elles se posent en moins d’une heure, sans aucune saleté et vous pouvez économiser jusqu’à 16 000€ d’impôts…c’est un investissement rentable.

Volets roulants

Volets roulants : le choix des matières L’aluminium est indispensable dans le cas d'un volet roulant de grande largeur (2m ou plus). Le PVC peut toutefois convenir pour des volets de petites dimensions (moins de 2m de large). Pour obtenir la lame la plus appropriée à votre construction, 3 critères principaux entrent en compte : - La hauteur de la fermeture au-dessus du sol. - La situation d’environnement de votre construction (zone urbaine, zone rurale...). - La résistance aux vents de votre zone géographique

Le PVC résiste mieux à la corrosion et isole bien. Il est cependant néfaste pour l’environnement. L’aluminium apporte davantage de robustesse sur des fenêtres ou baies vitrées de grande taille. Les lames sont ajourées pour vous permettre de doser la lumière à volonté. Les lames des volets roulants font l’objet d’un classement concernant leur résistance au vent établi selon la marque NF Fermetures et variant en fonction de votre situation géographique.

la garantie d'isolation des profilés aluminium

On a longtemps considéré que les profils en Aluminium n'étaient pas assez isolant. Les progrès réalisés ces dernières années par les fabricants de profils notamment ceux fabriqués par la société Aliplast prouvent le contraire. La société Fenpro commercialise plusieurs types de profilés aluminium, suivant les besoins demandés (coulissant, ouvrant simple, oscillo battant), tous à rupture de pont thermique. Un seul exemple : Les profilés aluminium Ecofutural qui atteignent des performances leurs permettant d'être éligible au crédit d'impôt. Comment se fait la rupture de pont thermique?

Les profilés Ecofutural se composent de 2 parties en aluminium l'une extérieure l'autre intérieure, solidarisées par 2  barrettes en polyamide renforcée de fibres de verre.

L'isolation est aussi renforcée par 3 chambres à l'intérieur des profilés et par l'épaisseur du profilé lui même (65mm). Ces profilés associés à un double vitrage (4/16/4 argon) par exemple garantissent une isolation de qualité.

Source:www.aliplast .com

Pour tout renseignement une seule adresse : info@fenpro.fr

Pour ou contre la mousse polyuréthane?

La mousse polyuréthane est une formule liquide composé par le dosage du polyol et de l'isocyanate. c'est un isolant alvéolaire emmagasinant un gaz à faible conductivité thermique. Elle a de nombreuses applications (canapés, roulettes de patin, bâtiment, coque de bateaux, isolation du bâtiment..). Cette mousse a une capacité d'isolation phonique, thermique, adhère sur tout support, étanche. Elle permet de faire le lien entre le mur et la fenêtre. Attention à ne pas en mettre de trop car cette mousse gonfle et elle risque de comprimer la fenêtre : quand on l'ouvrira elle frottera! Cette mousse vieillit très mal au contact des UV.

Intercalaire en aluminium ou Warm Edge

L'intercalaire est une bande en aluminium ou en plastique posé à l'intérieur d'un double vitrage. Warm edge signifie bord chaud. Il permet une meilleure isolation du vitrage. Le risque de l'intercalaire en aluminium est d'avoir la formation d'eau de condensation. La préférence va clairement au warm edge pour sa meilleure isolation pour seulement quelques euros de plus en moyenne.