Fenêtre pro : le Blog

Un coulissant de rêve

L'avancée des dernières technologies nous permet de vous proposer un nouveau profil qui va révolutionner le marché des coulissants à notre avis : le profil O.S. . Il est tout à fait particulier, en ce sens qu'il allie des caractéristiques qui jusque-là étaient incompatibles entre elles : une finesse extrême et une isolation au top. os Ce nouveau profil fait 20 mm de large dans sa parie centrale, et disparaît complètement au sol et au plafond. Sur les côtés il dépasse de seulement 30 mm. Il peut être motorisé à moindre coût. Son Uw nominal est de 1,26 W/°Cm2. Nous avons déjà commencé sa fabrication et reviendrons vers vous dans quelques jours pour un dossier complet, avec descriptif technique et photos sur site. Vous pouvez retenir d'ores et déjà ce nom : O.S., vous en entendrez parler de toutes façons !

L’isolation thermique des parois vitrées ramenée à 10%

L’isolation thermique des parois vitrées ramenée à 10%

Le crédit d’impôt alloué aux dépense d’isolation thermique des parois vitrées ne bénéficie plus que d’un taux de 10% depuis 2012. Ce taux peut être majoré à 18 % dans le cadre de la réalisation d’un bouquet de travaux.

A savoir : Dans l’habitat individuel, obtenir un crédit d’impôt pour le simple remplacement de ses fenêtres, n’est plus possible, il vous faut réaliser un “bouquet de travaux”. Si vous procédez de cette manière, vous aurez droit directement à 18 % de crédit d’impôt, soit le taux majoré. Pour l’habitat collectif, le simple remplacement de vos menuiseries vous donne toujours droit à 10% de crédit d’impôt, majorés à 18 % aux mêmes conditions (bouquet de travaux).

A noter pour 2013 : les critères de performance pour bénéficier du crédit d’impôt changent. Jusqu’au 31 janvier 2012, pour rentrer dans le cadre du crédit d’impôt vos fenêtres devaient respecter un certain niveau d’exigence concernant le coefficient de transmission thermique noté « Uw ». Cette année, les modèles ouvrant droit au crédit d’impôt devront combiner ce coefficient Uw à un autre facteur, mesurant les apports solaires de la paroi, noté Sw.

Pour les fenêtres et portes-fenêtres, il existe trois combinaisons de critères valables pour obtenir le crédit d’impôt en 2013 :

Uw ≤ 1,3 W/m².K et Sw ≥ 0,3

Uw ≤ 1,7 W/m².K et Sw ≥ 0,36. Uw ≤ 1,8W/m².K et Sw ≥ 0,32. Pour les doubles fenêtres consistant en la pose sur la baie existante d’une seconde fenêtre double vitrage renforcé, les critères sont les suivants :

Uw ≤ 1,8W/m².K et Sw ≥ 0,32. Les volets isolants

Il s’agit de volets isolants caractérisés par une résistance thermique additionnelle apportée par l’ensemble volet-lame d’air ventilé supérieure à 0,20 m².K/W.

Vrai ou faux profil ?

Un Ecofutural du bloc de l'est ? Nous tenons à attirer l'attention de nos clients sur un sujet devenu particulièrement sensible ces dernières semaines. On a en effet vu fleurir des offres ECOFUTURAL chez bon nombre de nos concurrents. L'ECOFUTURAL est un profil fabriqué en Belgique, et rares sont les fabricants qui peuvent le proposer pour des raisons techniques. Les profils que nombre de fabricants proposent sont vendus comme étant de l'ECOFUTURAL mais en réalité ne le sont pas. Certains producteur de châssis ont en effet voulu jouer sur la ressemblance de l'ECOFUTURAL avec un profil ancienne génération, l'IMPERIAL. Or, même si ces 2 profils font 65 mm, il s'agit de 2 technologies absolument différentes. Jugez plutôt : l'ECOFUTURAL a une valeur de Uw=1.5 W/Cm2 ; l'IMPERIAL : 2.6..........L'IMPERIAL est 70% moins isolant !!! Pour faire ressembler l'IMPERIAL à l'ECOFUTURAL, certains ont eu l'idée de greffer un joint central provenant du catalogue ECOFUTURAL et de le mettre sur le dormant de l'IMPERIAL alors qu'il n'est pas prévu pour cela. La gorge permettant le montage des différents joints de frappe y est pourtant différente de celle de l'ECOFUTURAL,pour preuve : un seul des 3 joints de frappe peut y être monté. Alors, de là à dire sous prétexte que ous avons 65 mm de profondeur et un joint identiques aux deux profils, il y a un pas que nous ne saurions de notre point de vue honnêtement pas franchir. Nous recommendons à nos clients la plus grande vigilance concernant les différentes propositions qui peuvent leur être faites concernan e façon générale les profils de dernière génération. Ces profils de façon générale ne sont produits qu'en Belgique EXCLUSIVEMENT, ceci afin de garantir une qualité optimale aux produits. Qu'est-ce qu'une qualité optimale pour un profil aluminium ? Un profil fabriqué en belgique subit un contrôle permanent à différentes étapes : - pureté de l'aluminium - précision parfaite de l'extrusion - laquage sans défaut A chaque étape, un certain nombre de barres sont refusées par le contrôle qualité, à savoir un nombre non négligeable puisque nous sommes dans l'ordre des pour cents, nombre que nous ne dévoilerons pas pour des raisons évidentes de confidentialité. La production par contre des anciens profils a été délocalisée vers des centres de production périphériques, avec des coûts de matières premières et de main d’œuvre permettant de répondre moins à des exigences de qualité qu'à des impératifs de prix. Ces profils ont pour vocation d'avoir un bon rapport qualité prix mais il nous faut comparer ce qui est comparable : ils ne peuvent en aucun cas prétendre rivaliser avec des profils MADE IN BELGIUM. La pureté de l'aluminium y est moindre, avec taux de refus des profils extrudés proche de zéro ; enfin le laquage est lui aussi défférent puisque l'utilisation des poudres électro statiques HAUTE QUALITÉ est une exclusivité belge. Demandez donc les certificats de vos châssis à votre fabricant (ainsi que ceux de la quincaillerie) : les châssis fabriqués dans nos ateliers ne se retrouvent pas du tout au même prix qu'il s'agisse d'un profilé ancienne génération comme l'IMPERIAL,le TRILINE, par rapport à des profils de dernière génération comme le STAR, l'ECOFUTURAL. Ces remarques sont aussi valables pour les dormants monoblocs, les ouvrants cachés et les dormants monoblocs en ouvrants cachés. Exigez de votre fabricant que les profils utilisés par lui soient clairement et officiellement identifiés, attestations à l'appui, pour ne pas payer trop cher un profil ancienne génération ! (Dans le billet suivant, nous vous montrerons comment différencier n profil ancienne génération dun profil nouvelle génération).

Absorption énergétique

L'absorption énergétique des vitrages est le pourcentage d'énergie absorbée par le vitrage. Cette caractéristique permet de déterminer les risques de casse par choc thermique et la nécessité de tremper ou non le vitrage. Elle est notée Ae et est l'une des 3 constituantes des caractéristiques énergétiques et lumineuses des vitrages (ou caractéristiques spectrophotométriques) avec la transmission et la réflexion du rayonnement solaire par les parois vitrées. Re, est la réflexion énergétique, soit le pourcentage d'énergie, isuue de l'ensemble du rayonnement solaire, réfléchie par la paroi vitrée ; à ne pas confondre avec la réflexion lumineuse Rl qui est le pourcentage de la lumière visible, issue du rayonnement solaire, réfléchie par la paroi vitrée. La transmission est soit la transmission énergétique Te, le pourcentage du flux d'énergie solaire transmis directement à travers la paroi vitrée, à distinguer de la transmission lumineuse Tl, pourcentage du flux lumineux transmis directement à travers la paroi vitrée.

ULTRAGLIDE 3 rails

Notre modèle de coulissant aluminium ULTRAGLIDE connaît un succès croissant.

Les bureaux d'étude de notre gammiste ALIPLAST avaient conçu dès 2011 le coulissant le plus résistant en termes de poids et d'inertie, et avec un Uw de 2,5 permet d'aller jusqu'à un poids par vantail de 400 KG, soit plus de 800 KG pour un coulissant deux vantaux.

En prenant un vitrage en verre trempé 6 mm, soit 30 KG de vitrage par m2, nous arrivions donc à des coulissants allant jusqu'à 13 m2 de surface unitaire, 3 mètres de large par 4 mètres de hauteur par exemple, ce qui permettait de répondre à des demandes bien particulières.

Plusieurs projets architecturaux nous demandaient d'aller plus loin, aussi avons-nous demandé en novembre 2012 au bureau de conception de Lokeren d'étudier la faisabilité d'une version en 3 vantaux.

Cette version vient d'aboutir et nous sommes heureux de pouvoir vous proposer maintenant des fenêtres ULTRAGLIDE en version 3 rails, et avec des poids supportés de vitrages équivalents. Notre plus grand coulissant peut donc faire théoriquement 1200 KG.

Dans la pratique, pour des raisons de commodité (manipulation aisée des rails), nous conseillons à nos clients de se limiter à 300 KG par vantail. Et cela aussi pour des raisons évidentes de sécurité.

Normes DTU

Nous rappelons à nos clients que les normes de pose des ouvertures extérieures (fenêtres, portes, en PVC ou en aluminium ont été en 2012 harmonisées avec les normes européennes.

Ce changement s'applique à tous les DTU ( un document technique unifié (DTU) est un document applicable aux marchés de travaux de bâtiment en France. Il est établi par la « Commission Générale de Normalisation du Bâtiment/DTU » dont le Centre scientifique et technique du bâtiment assure le secrétariat).

Il s'applique avec le 36.5 à l'ensemble des préconisations de pose pour tous les types de menuiserie bois, métal (acier, aluminium), PVC blanc, ainsi que les menuiseries mixtes bois aluminium.

Applicable pour les travaux neufs et la rénovation, il regroupe et reprend tous les anciens textes et, de fait, les annulent : menuiseries en bois (DTU 36.1), en aluminium avec ou sans rupture thermique (DTU 37.1 ; DTU 37.1-A1) ou fenêtres posées en rénovation (37.2), ainsi que le e-Cahier du CSTB 3521 de juillet 2005.

Concernant nos produits, à noter qu'ils répondent tous aux normes CTSB, NF et CEKAL, mais que la norme NF est devenue maintenant la seule référence exigigle dans les CCTP (le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) est un document contractuel qui rassemble les clauses techniques d'un marché public).

Enfin, pour ce qui est des nouveautés du printemps, rappelons le passage en certification CSTB pour essais thermiques du GreenSlide, avec à la clé une excellente surprise : notre GS, qui est une fenêtre coulissante rappelons-le, passe sous la barre des Uw=1.5 W/Cm2, ce qui la démontre comme étant encore plus performante en termes d'isolation que le CS 20 de chez notre concurrent Schüco, jusqu'alors champion de l'isolation. Le Greenslide devient donc le coulissant le plus isolant du marché, c'est officiel. Nous avons conscience que ces fenêtres dépassent largement la RT2012 en France, et qu'elles s'adressent dans l'immédiat aux marchés belges, allemands, suisses, luxembourgeois et néérlandais. Ce n'est qu'en 2014 que la RT France passera à ce niveau d'isolation de manière normative. Mais qui peut le plus peut le moins !

ULTRAGLIDE 2 RAILS

Le profil amiral de la gamme des coulissants ALIPLAST est l'UltraGlide. Ultra, car c'est le coulissant de tous les superlatifs : le plus large en profondeur d'encastrement (169 mm en version 2 rails...), celui qui peut accepter les vitrages du plus fin en 6 mm jusqu'au plus épais en 53 mm. C'est surtout le profil qui permet d'aller le plus loin dans les rêves architecturaux : il est conçu pour pouvoir supporter théoriquement jusqu'à 450 kg de vitrages. Chez Metalplast nous préconisons cependant pour des raisons évidentes de commodité et de sécurité de ne pas dépasser les 250 kg, élément confirmé par ALIPLAST lui-même. Ce profil existe en 2 versions d'action : coulissant et levant coulissant. Il peut être intégré à des murs rideaux du style MC Wall. Il existe uniquement en version à rupture de pont thermique (RPT) en 6.6.25 EPDM ce qui lui confère une bonne isolation : son Uf (à ne pas confondre avec le Uw qui intègre le Ug du vitrage) le place entre 2,5 et 3, 39 W/Cm2, Il peut recevoir des traverses.

DTU 36.5

Le nouveau DTU 36.5 « Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures » fixe les règles de l'art tout type de menuiserie confondu bois, mixte bois aluminium, pvc et alu. La qualité de la pose des menuiseries devient un enjeu important dans des constructions de plus en plus étanches à l'air. Le nouveau DTU 36.5 « Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures » fixe les règles de l'art tout type de menuiserie confondu. Applicable depuis le début du deuxième trimestre 2010, la norme NF DTU 36.5 « Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures », dont les trois premières parties avaient été publiées en avril 2010, a été complétée en octobre 2010 par une quatrième partie consacrée au choix des menuiseries en fonction de leur exposition. Avec la publication de ce dernier texte, les professionnels ont désormais un outil complet et précis qui fixe les règles de l'art. Dans un contexte de contrôle de la qualité de pose et d'une meilleure maîtrise de l'étanchéité à l'air des constructions, ce document constitue un appui précieux et incontournable pour tous ceux (menuisiers, charpentiers, maçons...) qui sont amenés à mettre en place des menuiseries. Particularité : le texte, harmonisé avec les normes européennes, réunit l'ensemble des préconisations de pose pour tous les types de menuiserie bois, métal (acier, aluminium), PVC blanc, ainsi que les menuiseries mixtes bois aluminium. Applicable pour les travaux neufs et la rénovation, il regroupe et reprend tous les anciens textes et, de fait, les annulent : menuiseries en bois (DTU 36.1), en aluminium avec ou sans rupture thermique (DTU 37.1 ; DTU 37.1-A1) ou fenêtres posées en rénovation (37.2), ainsi que le e - Cahier du CSTB 3521 de juillet 2005. Bien sûr, les rédacteurs de la norme ne se sont pas contentés de réaliser un copier - coller des anciens textes. Ils les ont actualisés en tenant compte à la fois des nouvelles exigences de pose et de l'évolution des produits. Ont, par exemple, été intégrés de nouveaux modes de mise en œuvre, ainsi que de nouveaux supports : ossature bois, monomur terre cuite, isolation par l'extérieur... Le texte illustré par de nombreux schémas apporte quantité de précisions techniques en détaillant les modes et la position des fixations, en particulier en traverse basse, la position du calfeutrement, ou encore le dimensionnement des pattes de fixation et des vis.



Calfeutrement Désormais, seuls les calfeutrements secs (mastic, bande de mousse imprégnée...) sont autorisés. L'emploi de matériaux dits "humides" (mortier, ciment...) est proscrit (sauf cas très exceptionnels de rénovation à l'identique). Quel que soit le type de menuiseries, il doit être réalisé entre l'encadrement maçonné de la baie et le dormant des menuiseries. L'objectif étant d'assurer l'étanchéité à l'air et à l'eau à l'interface menuiserie/gros œuvre, sur tout le périmètre.



Deux types de produits sont autorisés : - Les mastics en cartouche qui s'extrudent à la pompe : mastics première catégorie, élastomères ou plastiques, avec un fond de joint. Produits conformes au DTU 44.1 et de classe 25 E ou 12,5 P et ayant fait l'objet d'un test d'adhésivité cohésion satisfaisant avec le type de menuiserie (bois, alu, PVC). - Les bandes de mousse imprégnées, utilisées pré comprimées ou non, imprégnées de butyle ou d'acrylique (les bandes de bitume sont exclues), et conformes à la norme NF P85-570.



Efforts de transmission Le DTU donne de nombreux détails comme les modes et la position des fixations, en particulier en traverse basse. Il fixe également le dimensionnement des pattes et des vis. Il impose par exemple au fabricant de pattes un marquage de la charge admissible sur celles-ci. Il s'agit d'assurer la transmission au gros œuvre des efforts résultant des effets du vent, de la manœuvre des vantaux, de l'utilisation de la fenêtre et de son poids. En fonction du site de pose, le fascicule de documentation FD P20-201 définit les pressions maximales supportées en place et indique les performances minimales des menuiseries à mettre en œuvre (A E V). Cela permet de calculer les charges dues au vent à reprendre par les fixations. Le choix des pattes, de la responsabilité du poseur, sera effectué en fonction du dormant de la menuiserie et du mode de pose choisi. Les fixations ne doivent pas s'opposer à la mise en place des étanchéités. Dans le cas de mastics extrudés à la pompe, elles doivent permettre le lissage du cordon de mastic.

Brügmann en 2 classes

Les fenêtres Brügmann Salamander existent en Europe en 2 classes : classe A et classe B. La différence qualitative est conséquente entre les 2 profils car le classe B a 25% d'épaisseur de PVC en moins par rapport au classe A. Nous n'utilons dans nos ateliers que du classe A, certificats à l'appui. Pour nos clients, c'est l'assurance de travailler avec des profils plus rigides, plus solides, moins sensibles aux variations de températures ainsi qu'aux chocs.

Remplissages basiques PVC

Le remplissage classique d'un sous bassement de porte fenêtre, de fenêtre ou de porte de service est traditionnellement un remplissage de mousse P.U. haute densité, la fameuse mousse blueue très dure. Elle a un très fort pouvoir isolant et le lambda de cette mousse PU est de 0,041 W/Cm2. C'est plus isolant qu'un vitrage... panel_bia.jpg Les couleurs en plaxage sont possibles : panel_ren.jpg Notre conseil : ne pas utiliser ce type de panneau pour une porte d'entrée à cause de son côté "léger" ; ne pas oublier de préciser "panneau renforcé" avec feuillards MDF + acier inox + MDF + acier inox sur les bons de commande.

Classe A, B ou C ???

Les fenêtres PVC ne sont pas toutes fabriquées de la même façon, et peut-être avez-vous déjà entendu parler des classes A et B. Ces classes de profil notent la rigidité des profils PVC intrinsèques, c'est à dire sans leur raidisseur acier ou epoxy, et dépendent directement de l'épaisseur des structures de la fenêtre, en clair c'est l'épaisseur du PVC qui va conditionner sa note : - classe A : l'épaisseur du PVC approche ou égale les 3 mm. - classe B : cette épaisseur dépasse les 2,4 mm jusqu'à 2,! mm. - classe C : épaisseur de 2,5 mm. Un profil de classe A va donc être plus rigide, plus solide, et aussi moins sujet à la déformation dans le temps et moins sujet à la dilatation et à la déformation (à cause du froid, de la chaleur). Opter pour un profil de classe A est un gage de qualité. Nos profils Brügmann Salamander en font partie, et seuls 3 autres fabricants concurrents les proposent : Schüco, Veka, Kömmerling. A vous de faire votre choix !

Les aérateurs alu

Pour 2013, nous avons choisi de travailler sur 3 gammes d'aérateurs, provenant de 3 fabricants différents mais ayant des caractéristiques communes qui sont : - un système efficace d'aération régulée - une limitation possible des régulations - des test faits sur 200.000 cycles ou plus - une parfaite intégration aux nouveau profils. Concernant l'aluminium; nous avons choisi : - AERECO (fabricant français) modèle EMM, à découvrir ici : http://www.aereco.fr/product/emm-fr - BROOKVENT, fabricant polonais : http://www.brookvent.pl/pages/index.asp?title=Brookvent_-_Wentylacja_Okienna - enfin pour les profils très fins comme le SteelLook : SIEGENIA AUBI SLIM, un nouveau modèle exclusif en 22 mm. Les prix et données concernant ces aérateurs se retrouvent dans le catalogue général et technique.

Différencier les profils

Nombreux sont ceux qui parmi nos clients, nouveaux ou pas, se sentent un peu perdus parmi la multitude de produits différents. En aluminium : Triline, Visoline, Imperial, Superial, Ecofutural, SteelLook, Star, Luxus, Reno, pour les coulissants : Slide+, GreenSlide, VisolGlide, UltraGlide, pour les murs rideaux : Tanagra, MC Wall, et les vérandas : VR100, VR200, VR300, VR400, VR1000, VR2000, VR5000, VR6000. Pour faire "simple" : - le profil le plus courant est le Triline. - plus d'isolation ? Ecofutural alors, mais le profil est encore plus gros. Certes on vend le Star en Allemagne, mais déjà que les clients français trouvent l'Ecofutural assez épais. - l'Imperial nous sert à moindre coût à produire des fenêtres et surtout des portes là où le Triline est trop fin (inerties, intensité du passage). - le Superial, le Visoline, le Luxus sont à notre avis trop semblables aux autres gammes pour intéresser nos clients. - pour les coulissants : retenez en profil fin le SlidePlus, économique, et le Visoglide pour de grandes tailles. Le Superglide est le frère survitaminé du Visoglide, l'UltraGlide son cousin bodubuildé.

Historiquement, Aliplast s'est d'abord adressé naturellement à son marché belge, puis à ses voisins, pour s'étendre sur toute l'Europe, et face aux demandes différentes des acteurs locaux de ces marchés a préféré multiplier les gammes plutôt que d'alourdir les catalogues techniques...

Enfin, pour le PVC, sachez que Brügmann a été racheté par Salamander, mais Salamander a préféré garder son identité propre et ses références à Brügmann, pensant sans doute s'adresser à plus de clients. Retenez qu'en PVC ce qui se vend en Europe ce sont les Brügmann AD Coex, un bon 73 mm de classe A qui surpasse en qualité l'Aliplast sur trois points : un PVC de 3 mm d'épaisseur pour la construction, de qualité plus pure, et une quincaillerie 100% inox ; cette dernière ne s'use pas dans le temps, à la différence des pièces plastiques de chez Sobinco ou Winkhaüs. L'ensemble en fait une fenêtre au super rapport qualité prix, et une fois correctement posée il n'y aura pas de déréglage ou de frottement dû à l'utilisation intensive ou aux écarts de température. Nous avons aussi notre Salamander 2D/3D à proposer, mais sincèrement il n'y a pas de différence notable de qualité entre les 2 profils, mais une différence de prix dûe à l'image forte de qualité de Salamander. Certains profils spécifiques comme les poignées centrées ou les Réno ne sont fabriqués cependant qu'en gamme Salamander... Nous espérons vous avoir pu vous faire comprendre pourquoi nous avons autant de profils dans notre catalogue, et restons à votre disposition pour toute question.

Arrêt de production TANAGRA

ALIPLAST, notre gammiste aluminium, nous a informé de la mise en pause du programme mur-rideau TANAGRA. Les pièces détachées telles que la visserie spécifique, joints et parecloses restent bien entendu disponibles, ainsi qu'un stock de profilé permettant aux chantiers en SAV sur une période de 9 semaines. Nous ne savons pas encore pour le moment si Tanagra sera reconduit sous une forme remaniée ou si cette gamme est définitivement arrêtée. La gamme, très complète il est vrai, de murs-rideaux MC WALL fait toujours partie du catalogue. Nous vous tiendrons informés bien entendu dès que possible de tout changement ultérieur des gammes.

Attention : paumelles SteelLook

Le SteelLook est le profil le plus fin de nos gammes aluminium, un profilé produit par notre gammiste ALIPLAST. Ce produit reste assez rare, la différence de prix étant notable par rapport à un Visoline ou un Triline, ceci étant dû au fait qu'il exige bien plus de travail en atelier pour sa fabrication. Il reste cependant un champion toute catégorie en matière de finesse, qui le fait comparer aux fenêtres acier, mais en bien moins cher cette fois, aussi nous le gardons en catalogue, car il apporte une solution à ceux qui veulent concilier finesse comparable à celle de l'acier et rupture de pont thermique. Voilà pour la présentation générale, vous trouverez dans notre site de nombreuses photos du SteelLook, mais notre sujet d'aujourd'hui concerne les paumelles : elles sont standard, non spécifiques à ce profil, mais ce qui nous amène à écrire ce billet aujourd'hui est le fait que le profil est d'une si grande finesse que les paumelles dépassent des dormants. Capture_d_ecran_2013-01-10_a_14.38.39.png Le dépassement est de 3 mm : rien de rhédibitoire pour la pose et ses finitions, il faudra simplement faire attention aux paumelles pour les dernières finitions. Notre conseil : utilisez un adhésif de masquage que vous mettrez sur les paumelles et que vous n'enlèverez qu'au dernier moment.

Galandage alu disponible

Les coulissants en galandage avaient disparu de notre catalogue en 2012 car notre gammiste (ALIPLAST, le fabricant de profilés) avait cessé sa production pour refondre ses gammes de fenêtres avec l'apparition entre autres d'un profil en 51 mm, le GreenSlide. C'est donc ce dernier profil apparu en début d'année qui se voit ajouter quelques pages au catalogue : pour des coulissants en galandage en 1 et 2 vantaux, et dans des largeurs de 6500 mm maximum. La quincaillerie reste identique à celle de la gamme SlidePlus, la différence entre les 2 profils résidant dans le fait que la section galandage disparait du catalogue SlidePlus, SlideCold et Slide24, et que le coefiicient du GreenSlide en terme d'isolation thermique est plus fort de 20% par rapport aux autres 51 mm ce qui en fait un incontournable pour les applications en extérieur ou dans des pièces donnant sur des jardins d'hiver, des vérandas? Ce profil en galandage est déjà disponible dans toutes les couleurs de la palette RAL, ainsi que pour les imitations bois, et en structuré / métallisé en poudrage électrostatique.

Le modèle STAR !

Issu des dernières recherches des bureaux techniques et de développement des gammes ALIPLAST, le profilé STAR jette un pavé dans la mare. Voici en effet le premier profil du marché, et le seul pour l'instant, à répondre aux dernières exigences thermiques des BBC. Le Uf nominal de ce profil est de 0,81 W/m2C avec une profondeur d'encastrement de 90 mm. La version porte existe avec une profondeur de 99 mm et le choix entre barre de seuil plate étanche ou barre de seuil automatique. star.png

Structures des panneaux

Les remplissages les plus courants font 24 mm (BASIC) ou 33 mm (ROBUST).

En 24 mm, pour les portes de service ou les portes d'entrée, et en 33 mm pour les portes d'entrée seules.

Capture_d_ecran_2012-11-17_a_15.57.34.png panel_ren.jpg

Cette version de base dite STABIL est composée d'un coeur en polystyrène extrudé haute densité, avec feuilles de 5 mm de contreplaqué de chaque côté, revêtu d'une couche PVC collée à chaud.

panel_bia.jpg

Cette combinaison permet une bonne inertie thermique et la solidité est intéressante, idéale pour une porte de service. Pour une porte d'entrée d'habitation, nous vous conseillons la série EXTREM :

Capture_d_ecran_2012-11-17_a_15.57.51.png

Ici, on trouve donc toujours un coeur en polystyrène extrudé haute densité, mais ensuite un feuillard aluminium de 12/10e, un contreplaqué de 5 mm, enfin une plaque de décoration en PVC ou en HIPL qui est une résine haute densité.

Nous avons donc 6 possibilités de structures :

Capture_d_ecran_2012-11-17_a_15.58.54.png

Les tests techniques (isolation thermique, sécurité) permettent d'identifier plusieurs groupes parmi ces 6 types de panneaux :

Capture_d_ecran_2012-11-17_a_15.58.24.png Les coefficients d'isolation thermique sont avec 1* excellents et inférieurs à 1 W/mc2, très bons avec 1 (<1,2), le groupe 2 est en dessous des 1,4 W/mc2, le groupe 3 inférieur à 1,8 W/mc2.

On peut donc en conclure que la version 33 mm est à conseiller fortement, sans différence de coût notable.



Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.00.00.png

D'autres facteurs sont à prendre en compte. Il faudra veiller ainsi à la stabilité du profil dans le temps, qui s'il se déformait affecterait la planéité de l'ouvrant. Impossible donc dans ce cas de fermer et / ou d'isoler correctement.

Voici nos préconisations :

Les séries Standard et Standard Plus sont à proscrire côté sud ouest, sud et sud est A MOINS de prendre l'option du feuillard alu ou de la résine haute densité.

Les autres séries ne connaissent pas ce problème ; mais nous conseillerons néanmoins pour une porte d'entrée foncée exposée côté sud sur un terrain au sud de la Loire de choisir une porte tout ALU car le soleil peut faire dilater l'ensemble et les réglages d'une porte PVC sont plus sensibles que ceux d'une porte alu.

Enfin, vous pouvez vous demander si la surface du vitrage a un impact sur l'inertie du panneau.

clasic_przekroj.jpg

On voit ici l'exemple d'un P4A (ancien SP4), un vitrage de plus en plus couramment utilisé car avec ses 4 feuilles de PVC (butyrol de polyvinyle) il est bien plus retardateur d'effraction que le SP2 pour un surcoût de 20% sur la partie vitrée. Le vitrage est donc monté sur chevalet qui permet une insertion du vitrage dans le panneau. Ce montage est renforcé par des lattes moulurées, ici les Classic sur panneau alu.

Les habillages de portes d'entrée

DE nouveaux produits font leur apparition chaque année, avec plus ou moins de succès. Aujourd'hui nous tenons à vous présenter les profils d'habillage des portes d'entrée, un concept qui sans être révolutionnaire nous a positivement impressionnés tant à nos yeux cette solution met en valeur les panneaux de porte modernes.Capture_d_ecran_2012-11-17_a_15.55.39.png Nous vous laissons juges du réel apport de cet habillage. Voici d'autres exemples :

Capture_d_ecran_2012-11-17_a_15.56.04.png Pour passer de la porte seule... Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.08.26.png ...à la version habillée... Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.08.48.png les étapes sont simple, nous les avons photographiées, 2 heures suffiront donc à réaliser cet encadrement. Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.02.23.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.02.52.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.03.10.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.03.29.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.04.22.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.04.54.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.05.24.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.05.48.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.06.14.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.06.36.png (mise en place des goupillons) Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.06.55.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.07.13.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.07.35.png Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.07.52.png et voilà le résultat : Capture_d_ecran_2012-11-17_a_16.08.48.png

Panneau alu ou pvc ?

Un panneau de porte, c'est pour vos clients finaux un choix esthétique très important qui a pour but de s'harmoniser au mieux avec la façade de la maison, voire même de lui donner plus de cachet. Ca, c'est pour le côté visuel. Nous avons donc mis en place un programme interactif de visualisation des ouvrants, qui sera disponible dès le lundi 19 novembre 2012 à 14h00 en ligne sur base ftp que vous connaissez (sur l'adresse du navigateur : ftp.fenetrepro.com, avec vos identifiants et mots de passe habituels). La version beta du programme a été validée par notre service informatique, merci à ceux qui parmi nos clients ont bien voulu y contribuer. Attention une fois le modèle choisi n'oubliez pas de choisir la structure du panneau concerné !

Tout d'abord, il faut considérer l'association PVC/PVC, alu/alu et PVC/alu. En d'autres termes, la cohérence veut qu'un panneau de porte PVC soit en PVC, qu'une porte alu ait un panneau alu. Mais pas forcément : d'une part la dissociation des couleurs dormant - ouvrant / panneau est possible, elle apporte une touche d'originalité, et si l'on veut rester dans le classique un RAL9010 alu satiné est très difficile à différencier d'un PVC blanc, un RAL7016 très difficile à différencier d'un plaxage gris anthracite sur PVC. Voici un exemple de panneau alu sur profils PVC : GreenSlide.jpg

Des vues plus rapprochées permettent de mieux voir l'association :

pano pvc

Côté intérieur : interieur pvc alu

Que faut-il en conclure ? - un panneau alu ne pourra pas reproduire les reliefs d'un panneau pvc ; ce dernier offre la possibilité grâce au thermoformage d'avoir un aspact mouluré. - le panneau aluminium permet par contre de reproduire fidèlement vos formes "sur mesure" si elles ne font pas partie du catalogue. Pour cela il suffit de nous faire parvenir un croquis, à l'échelle ou autre. Commandez toujours un vitrage opale(sablé, opaque) pour ne pas voir le décalage entre les panneaux (intérieur et extérieur), visuellement impossible à éviter. - d'autre part la fabrication d'un panneau alu (15/10e de feuille alu, plaque de PU bleue haute densité, 15/10e de plaque alu) apporte un gain de sécurité important, que l'on peut avoir en version PVC grâce à des feuillards alu, acier et HPL (bois résine haute densité) : au final les prix sont équivalents dans cette version.

Dans le prochain billet, nous vous expliquerons comment choisir la structure d'un panneau PVC.

- page 1 de 6